• +0123 456 789
  • 7 DAYS A WEEK FROM 10 AM TO 6 PM

A l’heure où le service des ressources humaines devient de plus en plus stratégique au sein des entreprises, ses fonctions sont désormais au cœur de toutes les innovations, aussi bien technologiques que conceptuelles. Le recrutement constitue un des métiers clés du département RH. Nous sommes aujourd’hui dans un contexte de guerre des talents, recruter la bonne personne à la bonne place s’avère complexe et un éventuel échec peut coûter cher à l’entreprise. Explications...

Odoo • Texte et Image

Un mauvais recrutement, c’est quoi ?

Parmi les activités de la fonction RH, le recrutement est un élément clé. Réussir à attirer les bonnes personnes dans un délai optimal reste un défi majeur qu’il n’est pas aisé de relever. Et pourtant, les erreurs de recrutement sont fréquentes. Il arrive que le candidat recruté ne réponde finalement pas au profil prévu, ses compétences n’étaient pas à la hauteur de celles escomptées.

Mais souvent, la raison est que le candidat ne se retrouve pas dans le poste auquel il a postulé ou ne se sent pas à l’aise dans son environnement de travail lui-même. Résultat : il quitte l’entreprise du jour au lendemain, parfois sans même avoir fini la période d’essai. Ce phénomène de plus en plus fréquent porte d’ailleurs un nom : le ghosting. Le cabinet de recrutement Robert Half a constaté une augmentation de 10 à 20% de cette pratique au cours de l’année 2018. 

Combien coûte un recrutement raté ?


Un mauvais recrutement a un impact négatif pour l’entreprise, en matière de productivité et de pertes de revenus. En effet, des efforts sont fournis par l’entreprise aussi bien en termes financiers que de temps. Ces efforts concernent l’intégration et la formation des nouvelles recrues, sans oublier leurs rémunérations. Ces investissements restent vains en cas d’erreur d’appréciation au moment du recrutement. De plus, ils doivent être renouvelés dans la mesure où l’entreprise a forcément besoin de ressources. Dans ce cas, le coût du recrutement et de l’intégration s’en trouvera doublé.

Selon le blog Assess Manager, “le coût global d’un recrutement raté serait donc en moyenne et de façon reconnue de tous les analystes d’un minimum de 25000 euros hors salaire”. Selon le National Business Research Institute (NBRI), le coût d'un recrutement raté se situerait autour de 1,5 à 2 fois le salaire annuel d'un collaborateur. Par ailleurs, le turnover que cela engendre coûte jusqu’à cinq fois le salaire mensuel du salarié selon Eipas. 

Qui en paie les frais ? Dans la globalité, c’est l’entreprise qui endosse tous les impacts négatifs. Ensuite, il en va de la responsabilité du service RH dont l’efficacité sera remise en cause. Quelles conséquences ? Il peut y avoir une nette mésentente et une dégradation des rapports managers-recruteurs (RH). Cela entraîne incontestablement une baisse de motivation et de productivité au sein de l’entreprise.

Odoo • Image et Texte

Comment y remédier ?

Quelques mesures à prendre…


Pour un recrutement réussi, il faut donc anticiper le temps et les étapes nécessaires. Il faut bien sûr être clair et précis sur le type de profil à recruter ainsi que les missions du futur collaborateur. Mais en amont du recrutement, il devrait y avoir un preboarding. Au premier abord, cela semble futile, mais sachez que le futur collaborateur devrait être mise en confiance dès le moment où il prévoit de travailler avec l’entreprise, bien avant ses premiers pas dans celle-ci.

Ensuite, le processus d’onboarding est une étape privilégiée. C’est le processus d’intégration du nouveau salarié une fois recruté au poste, une étape ultime qui déterminera sa motivation à rester ou non dans l’entreprise. 


Aujourd’hui, ces processus peuvent être digitalisés pour plus d’efficacité et pour un gain de temps palpable pour le service RH. Trouver les meilleurs profils pour compléter une équipe et les fidéliser pour mener à bien un projet, tout cela constitue des enjeux majeurs auxquels font face quotidiennement les décideurs RH. 

La solution digitale OOTO propose des modules pour gérer efficacement vos recrutements, de l’annonce des postes à pourvoir, à l’onboarding en passant par le preboarding. Le but est d’offrir aux collaborateurs un environnement de travail innovant et propice à leur épanouissement et à leur évolution de carrière, et donc de les fidéliser.